mariage religieux islam mixte

Vous semblez avoir réalisé, de par votre propre expérience, les dangers qui résultent d'un mariage mixte entre un musulman et une non-musulmane ainsi que ceux de la résidence dans un pays mécréant et l'impact que cela peut avoir sur la foi et les mœurs des enfants, puisse ceci être une leçon pour chaque musulman. Le couple est donc un lieu commun de vie destiné à protéger et élever moralement et spirituellement tant l’homme que la femme. Le verset fut donc révélé afin d’empêcher  l’extradition des femmes qui s’étaient converties à l’islam et afin de ne pas les exposer aux représailles de leurs familles respectives. Et ne donnez point épouses à des polythéistes/mushrikîn tant qu’ils n’ont pas adhéré à la foi, un esclave croyant est certes préférable à un polythéiste, ce quand bien même vous enchanterait-il. Vous devez, dans tous les cas, vous évertuer à remédier à ce que vous pouvez et adopter les meilleures méthodes qui pourraient influencer vos enfants notamment ceux d'entre eux qui sont petits. [7]. Autrement dit, il est permis aux musulmanes comme aux musulmans d’épouser une personne dite appartenir aux Gens du Livre, notamment les juifs et les chrétiens,[19] et la seule chose que le Coran ait interdite aux musulmans comme aux musulmanes est d’épouser un ou une polythéiste. La raison de cette interdiction n’est pas d’ordre religieux, mais dogmatique : S2.V221 et S60.V10. Le verset référent est le suivant : « Et n’épousez pas les femmes associatrices/al–mushrikât tant qu’elles n’auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu’une associatrice, même si elle vous enchante. Enfin, en traduisant le pluriel kawâfir par « mécréantes », généralisant ainsi ce qui est un cas particulier visant uniquement les « femmes polythéistes » mecquoises. [17] Sur les concepts de sacralisation et tabouïsation, voir : 1– Le haram : le sacré selon le Coran ; 2 – Le haram : les tabous selon le Coran et en Islam. Ainsi, notre v10 envisage-t-il deux cas de figure : – Premier cas, il s’agit de « croyantes exilées » s’étant réfugiées auprès des musulmans à Médine pour lesquelles le Coran ordonne : « ne les renvoyez pas aux polythéistes/kuffâr», car « elles ne leur sont pas permises tout comme ils ne leur sont pas permis ». Elles ne sont pas licites [en tant qu’épouses] pour eux, et eux non plus ne sont pas licites [en tant qu’époux] pour elles. C’est ainsi que le prophète refusa  de remettre les femmes exilées au clan de l’ennemi, tandis que l’accord fut maintenu pour les hommes. Pourquoi les tatouages sont-ils interdits en Islam ? [5] Notons qu’il s’agit là d’une règle juridique du reste admise par le Droit islamique lui-même… L’on pourrait donc d’ores et déjà en tirer qu’à contrario  tout ce qui n’est pas interdit en matière de mariage est permis, et ceci sera confirmé par la suite. Louange à Allah qui vous a accordé la clairvoyance nécessaire pour vous repentir et  nous L'implorons, qu'Il soit exalté, d'agréer ce repentir et d'affermir vos pas dans ce sens. Or, si ce verset ne traitait que du droit du mariage des hommes musulmans avec les femmes des Gens du Livre, alors la non-symétrie soutenue par l’Exégèse impliquerait qu’en fonction du segment « [vous êtes libres d’épouser ] les femmes de condition libre et de bonnes mœurs parmi les croyantes » les musulmanes vertueuses ne pourraient pas épouser des musulmans vertueux puisque cela ne serait pas explicitement précisé ! J'habite aux Etats-Unis depuis plus de 20 ans. De même, le sont les femmes de condition libre et de bonnes mœurs/al–muḥṣanât[13] parmi les croyantes et les femmes de condition libre et de bonnes mœurs parmi ceux qui ont reçu le Livre avant vous, mais à condition que vous leur donniez leur dotation nuptiale, en homme décent,[14] et non en débauchés ou qui prend maîtresses. [23] Voir : Le couple et le mariage selon le Coran et en Islam. Or, ce n’est pas du tout ce qui ressort des différentes compilations d’exégèses islamiques. En d’autres termes, ce qui est interdit en matière de mariage aux hommes l’est aussi aux femmes. Est-il permis à l’homme d’avoir des rapports sexuels avec sa femme si elle n’est pas satisfaite de lui et n’a aucun désir d’avoir des rapports sexuels ? Ibn Achour affirme qu’il n’y a pas de textes qui permettent  ou interdisent   l’union conjugale entre des musulmanes et les hommes chrétiens ou  juifs. Or, il s’agit de ne plus se masquer la face et de se cacher derrière des forteresses identitaires improbables mais bien de prendre le risque  de regarder les choses en face et d’accepter de voir que le monde a profondément évolué et de savoir que pour préserver la spiritualité des cœurs il faudrait se préserver des hypocrisies et des duplicités sociales qui ont miné notre mode de vie actuel. [9] « incroyants », traduction d’usage, mais parfaitement incorrecte du terme kâfir aussi rendu par mécréant, infidèle. Tout comme le Coran interdit de manière symétrique le mariage des musulmans et musulmanes avec les polythéistes, il l’autorise aux deux avec des personnes dites appartenir aux Gens du Livre ou même tout individu dès lors qu’il ne professe pas une croyance polythéiste.

Qu'est-ce Qu'un Autiste Adulte, Diabète Fruits à éviter, Programme Cycle 3 2020, Université Paris-saclay Contact, Question à Poser Islam, Ad Magazine Interview, Body En Soie, étoile Blanche Sur Icône Wifi, Maria Sharapova Et Son Mari,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *